Instagram, le meilleur ennemi du photographe.

Je pense que chaque photographe s’est déjà intéressé aux réseaux sociaux, et donc à Instagram, qui reste le plus influent de ceux orientés photographie.
Mais l’histoire est bien souvent la même: après avoir crée un compte, on commence à poster, pourtant après 200 publications nous n’avons toujours pas dépassé les 100 abonnés dont la moitié sont des cousins, des amis qui ne se connectent jamais, et de surcroit quand nous récoltons 20 likes c’est déjà bien. Bref, c’est complètement démotivant! Dans un dernier sursaut (et parce qu’on ne souhaite pas avoir envoyé 200 photos pour rien), on essaie toutes les techniques de ninja un peu connues (qui n’a pas mis 50 hashtags pour booster ses j’aime?!). Enfin, après avoir pleuré sur Facebook,  nous laissons tomber tout espoir de se faire une petite réputation sur Instagram.

Voilà à peu prêt ce qui arrive à 95% des photographes que je connais…

C’est pourquoi je vais vous expliquer comment fonctionne Instagram à ce jour (en effet tous les ans il y a une mise a jour en Janvier qui change la façon de faire, mais c’est un autre débat).

Alors tout d’abord, je tiens à préciser : « Instagram c’est génial ». Je ne le dis pas avec des pincettes, c’est vraiment vraiment un des meilleurs réseaux sociaux, si ce n’est le meilleur, et il est sans conteste au dessus de tous les autres en ce qui concerne le partage de photos.
Mais se lancer sur Instagram ne doit pas se faire à la légère: pour ne pas être déçu, il faut savoir deux trois petites choses et accepter les conséquences de notre propre engagement sur le réseau. Il n’y a pas de magie: pour y arriver ça demande du temps, parfois de l’argent, ou même beaucoup d’argent selon nos ambitions.

De manière très simple, comment fonctionne Instagram ?

C’est facile à vérifier soi même: sur Instagram, on ne voit QUE deux types de publications, celles des comptes auxquels vous êtes déjà abonnés, et des publications sponsorisées (payée par son auteur à Instagram). Par contre, vous ne voyez pas TOUTES les publications de TOUS vos abonnements, sinon vous seriez envahi de plusieurs dizaines ou centaines de photos par minute…. Et bien c’est pareil pour vos publications, si vous ne payez pas, elles ne seront visibles que par :

– ceux qui sont abonnés à votre compte

– ceux qui se connectent à leur Instagram

et en plus de ça, ce n’est pas l’ensemble de vos abonnés qui verra votre publication!

En fait au début votre publication ne sera vue QUE par 10% de vos abonnés, et la « visibilité » de votre publication s’étendra au reste des 90% d’abonnés SEULEMENT si 20% de ceux qui voient la publication mettent un like à la photo, ou  écrivent un commentaire, on appelle ca « l’engagement ».

Visibilité et Engagement sont les clés pour pouvoir maitriser sa croissance et avoir une chance de devenir de plus en plus connu sur la plateforme.

Plus notre visibilité augmente, plus on a de chances d’avoir de l’engagement. Plus notre engagement augmente plus on gagne en visibilité. Et enfin, la visibilite permet de gagner des abonnés.

Avant d’aller plus loin, vous devez situer votre ambition sur la plateforme: qu’est ce que vous souhaitez devenir dessus ?

Catégorie Amateur : juste partager avec mes amis mon travail  => temps demande faible, aucun coût financier.

Catégorie Pro : Faire grossir mon Instagram progressivement, gagner potentiellement des clients, faire la connaissance d’autres pros, modèles etc. = > temps de travail important (1 à 2h par jour), investissement financier assez faible (20 à 100 euros par mois).

Catégorie Influenceur : votre compte devient une source de revenus, c’est une part intégrante voir majeure de votre travail => temps de travail très important (plus de 4 à 5h par jour), investissement financier très important.

Il y a donc une démarche à suivre pour les trois catégories. Pour éviter de tout répéter, sachez que les conseils amateurs sont à appliquer en pro et influenceur, et les conseils pro à la catégorie influenceur.

La catégorie Amateur

Bon ben là pour le coup, vous n’avez pas grand-chose à faire. Tout d’abord il faut lier votre compte Instagram à votre compte Facebook, cela enverra une notification à une partie de vos contacts pour qu’ils vous ajoutent.
Ensuite ajoutez tous vos amis de votre côté et likez ce que vous avez envie, ainsi ils recevront des notifications et pourront savoir que vous êtes sur la plateforme et s’abonner en retour.
Postez sur vos autres réseaux sociaux que vous avez un compte Instagram. Mettez-le sur votre Whatsapp, Linkedin etc. C’est un peu comme un site internet, on pourra voir rapidement votre travail. Pour terminer, utilisez l’app, découvrez de nouveaux photographes qui vous plaisent et participez. C’est à peu prés tout.

La catégorie Pro

Elle demande une certaine discipline, c’est presque un travail parce que cela vous prendra pas mal de temps tous les jours, une à deux heures minimum. Pour essayer de simplifier les choses et parce qu’Instagram ne dévoile pas tout  son algorithme: imaginez votre « visibilité » comme une note qui peut monter ou descendre, le but étant d’être au max de visibilité tout le temps.

Je vais lister ici les choses à faire, et pourquoi.

1 : Faites un lien entre votre page Facebook et votre compte Instagram (je ne parle pas de compte Facebook, mais d’une page), si vous n’avez pas de page Facebook, créez en une. Cela débloquera les options pro de votre instagram : les statistiques, et  permettra l’accès aux publicités.

2 : Connectez-vous TOUS les jours. Instagram souhaite augmenter sa visibilité face aux publicitaires, et pour eux, le seul moyen de faire ça, c’est de prouver que la plateforme est active avec de vrais membres.

3 : Postez des story. Même si ça n’a pas vraiment de rapport avec ce que vous souhaitez montrer (c’est-à-dire vos photos et vos publications), c’est obligatoire si vous voulez monter votre score de visibilité. Instagram a déjà supprimé tous les bots l’an dernier, et continue à le faire. De plus, sa team demande également d’aider la communauté en signalant tous les faux comptes. Le but est d’avoir une communauté de qualité. C’est pourquoi poster régulièrement des story est une preuve que vous êtes réels, et que vous utilisez la plateforme.  Et conséquence de quoi Instagram va vous récompenser.

4 : Postez régulièrement (tous les deux trois jours minimum), et à des heures régulières correspondant aux heures d’affluence de vos abonnés. Pour connaitre ces heures (et les jours), vous pouvez consulter les statistiques (attention, les heures sont différentes la semaine et le weekend). Quand vous venez de démarrer, vous pouvez imaginer que les heures de pointe correspondent aux heures de repos du pays dans lequel vous vivez (à midi, après le travail, le vendredi soir etc.).

5 : Choisissez des tags populaires et en rapport avec votre photo. Attention il y a une limite de 30 hashtag par photo. MAIS, depuis Janvier 2018, Instagram a un peu changé la donne : Les hashtags fonctionnent toujours (c’est-à-dire que si vous cherchez votre photo en tapant le hashtag dans la barre de recherche, vous la trouverez), par contre si vous faites un bloc de 30 hashtags (comme on faisait avant), vous diminuez votre score de visibilité. Pour utiliser les hashtags correctement, il faut maintenant faire des phrases dans la description et utiliser ces hashtags de manière organique. Par exemple :

« Samedi dernier on a eu une #superbe séance de #portraitphotography avec la géniale modèle @naomiecampbell pour le #magazine @Vogue. »

Pour trouver les meilleurs hashtags vous pouvez télécharger des applications (leetags, hashtags etc.). L’utilisation est simple : vous saisissez un mot clé et l’apps vous donnera les # populaires du moment.

Les hashtags vous permettent ainsi de gagner des abonnés.

Mais  ce n’est pas la façon LA plus efficace  (même si vous pouvez facilement prendre 3 a 5 abonnes par jour avec).

ATTENTION : Pour ne pas perdre en score de visibilité : ne postez pas vos hashtags dans les commentaires de la publication mais dans la description.

ATTENTION 2 : Pour ne pas perdre en score de visibilité : n’éditez pas la publication une fois publiée, il vaut mieux la supprimer et réécrire la description si vous avez oublié quelque chose.

ATTENTION 3 : N’OUBLIEZ pas de mettre le lieu de la photo, même si ce n’est pas celui de la prise de vue. Cela vous permettra de faire gagner de la visibilite à votre publication (les gens cherchent aussi des photos de lieu). Plus le lieu est précis, plus cette technique sera payante sur le long terme (par exemple privilégiez « Musée du Louvres » plutôt que « Paris »).

6 : Abonnez vous et ne likez QUE des photos qui sont dans la même niche que vous, c’est-à-dire photographie, modèles, et ce qui est en rapport avec votre type de photo, que ce soit mode, argentique etc. Instagram vous classe dans des niches, et si vous likez et vous abonnez à tout et n’importe quoi, vous vous trouverez en zone grise

7 : Faites des recherches de hashtags proches de ceux que vous utilisez souvent, likez toutes les photos qui sont en rapport avec, et écrivez des commentaires complets. ATTENTION : Les commentaires doivent faire 4 mots ou plus, les smileys et autre émoticon ne comptant pas. C’est un des boulots qui prend le plus de temps, puisqu’il faut le faire  au moins une heure par jour. Vous découvrirez aussi plein de nouveaux comptes intéressants. Abonnez-vous également à ceux-ci.
Cette étape est l’une des plus efficace, puisqu’ elle permet de gagner en visibilité, en engagement, et de gagner un max d’abonnés (jusqu’à 10 abonnés par jour avec cette méthode) et ce sont en général des abonnés qui engageront plus facilement avec vos publications dans le futur.

8 : Inscrivez-vous dans des « engagement groups ». Ce sont des groupes d’utilisateurs actifs où l’on partage nos dernières publications, et l’ensemble des membres engagera votre publication avec likes et commentaires. En échange, vous devrez faire pareil pour les autres membres. Choisissez des engagements groups dans la même niche que la votre pour gagner un maximum en visibilité.

9 : Partagez vos photos aux grands comptes de partage. Par exemple, PhotoetcaeteraTV est un compte Instagram qui partage les photos de ses membres (bien qu’il soit encore petit). Il y a de nombreux autres comptes qui partagent le contenus de ceux qui les # ou les @. Cela donne une excellente visibilité et permet de se faire connaitre  et ainsi de gagner des abonnés.

10 : Faites un peu de pub tous les mois. La pub sur Instagram tout comme sur Facebook peut être extrêmement précise, que ce soit en terme géographique, âge moyen, intérêts de la personne, et autres catégories.

11 : Répondez aux commentaires sous vos post en moins d’une heure. Si vous dépassez l’heure, Instagram ne comptera pas le commentaire comme un engagement.

12 : Ne changez pas de style de publication tous les 4 jours ! Les gens s’abonnent à votre compte pour ce que vous avez posté jusqu’à maintenant, que ce soit les couleurs, le style de post production etc. Vous pouvez changer, mais après un certain cycle, il faut penser votre instagram comme un portfolio, un bouquin dans lequel vous racontez une certaine histoire. Si vous changez de style, faites le après une « série » (série de couleur ou de post prod, pas forcement une vraie série photo). Restez cohérent !

13 : Téléchargez l’application « Followers Assistant » et désabonnez vous régulièrement (max toutes les semaines) de tous ceux qui se sont désabonnés de votre compte.

la catégorie Influenceur

Pour devenir influenceur il faut faire TOUT ce qui a été dit plus haut, et aussi…

C’est un vrai boulot à plein temps, un travail  d’entrepreneur qui demande de comprendre certaines choses. Etre influenceur ça coûte cher, mais ca rapporte gros. Avoir une très grosse base d’abonnés et énormément d’engagement sur votre compte permettra de faire beaucoup de pub payante. Une fois un certain seuil passé cela demande plus d’argent que de travail dans le sens où l’on peut avoir un community manager qui gère le compte. MALGRE tout, il faudra continuer à être actif pour créer du contenu (ce qui est plus fun que de passer son temps à envoyer des messages et faire le travail pénible que l’on trouve dans la partie compte pro).

En gros pour être considéré comme influenceur on doit avoir un minimum de 100.000 abonnés. Même si 100.000 abonnés ça ne rapporte pas beaucoup, c’est une bonne base pour aller chercher des « sponsors » (des clients pour influenceur quoi).

Il y a quelques points très précis à suivre :

1 : Avoir une niche TRES précise. Certaines niches permettront de gagner des followers plus facilement que d’autres. En ce moment tout ce qui est motivation, fitness, fashion, fonctionne du tonnerre. Pour la photographie c’est plus complique, ca prend plus de temps, mais c’est faisable, ce n’est pas la niche la moins accessible.

2 : Poster tous les jours dans un style identifiable. Votre compte est votre portfolio, votre story est tout à propos de vous. Vous êtes une marque, vendez vous comme une marque ! Il faut être identifiable et représenter quelque chose. (Si vous ne savez pas trop comment faire, le mieux est de prendre quelques cours en « branding » mais normalement ce n’est pas trop compliqué à comprendre : Nabilla n’a pas eu besoin d’aller à HEC !)

3 : La description est importante, les hashtags pas vraiment. Les liens vers les produits que vous vendez (même si ce sont les prints de vos photos que vous vendez, c’est important) sont essentiels.

4 : Demandez des shoot-out à des gros comptes de plusieurs millions d’abonnés (un shoot out : c’est quand un gros compte  fait la pub d’une de vos publication avec un lien direct vers votre Instagram). Il faut savoir que les comptes qui pourront partager votre compte sont aussi des gens qui ont travaillé pour en arriver là. Ils ne feront pas de shoot out gratuitement pour vous. Donc soit vous leur offrez des produits dont ils ont besoin, soit vous payez.
Il faut savoir que ces shoot out seront de moins en moins chers au fur et à mesure que votre nombre d’aboonés augmente. Ils peuvent même devenir gratuits si vous avez autant d’abonnes ou à peu prés que le compte en question. Dans ce cas on parlera plutôt de collaboration entre les deux, vous postez un shoot out vers son compte et il fera de même vers le vôtre.
C’est clairement la méthode la plus efficace de toutes. Quelques gros comptes qui vous font des shoot out seront toujours relayés par d’autres gros comptes de partage avec le potentiel de faire un buzz.

5 : Faites des publications destinées à la pub. Pas juste une publication de votre travail fini, cela peut-être une vidéo sous forme de galerie avec photos qui passent une par une, du texte, de la musique et un lien écrit vers votre blog. Payez les pubs pour ce type de publications, et demandez le shoot out sur CES publications. Attention de ne pas faire un truc ennuyant.

CONCLUSION :

Et voilà le monde est à moi !

Oui mais…Faire un Instagram ce n’est pas de tout repos ! Donc au travail…

Surtout, une chose est essentielle, plus que tous les autres conseils : POSTEZ DU CONTENU DE QUALITE. Parce que sinon, même en passant 10h par jour et en dépensant des millions d’euros, vous ne gagnerez aucun abonnés et aucun engagement. La qualité de votre contenu est primordiale pour progresser dans « l’instagram game ».

En espérant que tout ca vous a aidé, et ne vous décourage pas trop. Sinon vous pouvez tout à fait vous contenter du chapitre un : l’Instagram amateur, au final, ce n’est pas désagréable de découvrir des nouveaux photographes et partager en toute intimité sa passion, et ce, sans se prendre la tête.

2018-03-26T21:00:48+00:00

About the Author:

8 Comments

  1. francky 27 mars 2018 at 10 h 21 min - Reply

    Bonjour,
    Merci pour article clair
    Et je trouve pas « Followers Assistant » dans app store IOS ?

    • Yves-Alexandre d'Ouradou 27 mars 2018 at 13 h 19 min - Reply

      C’est parce que c’est une application pour Android. Il y a des alternatives pour ios comme « Followers for Instagram ». Ce n’est pas aussi abouti que « Followers Assistant » mais c’est une alternative acceptable. Il y en a peut etre d’autres, que je ne connais pas malheureusement etant sur Android principalement.
      https://itunes.apple.com/fr/app/followers-for-instagram/id597077652?mt=8

      • francky 27 mars 2018 at 19 h 32 min

        Merci

    • Yves-Alexandre d'Ouradou 28 mars 2018 at 15 h 35 min - Reply

      Il y a une meilleure alternative encore, qui s’appelle « Followers +  » payante mais aussi bien que « Followers Assistant » qui est seulement sur Android

  2. Tony 27 mars 2018 at 15 h 03 min - Reply

    Merci Yves-Alexandre pour cet article qui m’éclaire sur Instagram, que j’utilise surtout « pour le fun ».
    Je vais relire ça en profondeur et appliquer les conseils pour optimiser tout ça.

  3. Raphaël 28 mars 2018 at 7 h 38 min - Reply

    Merci pour cet article intéressant. Ce n’est pas une science exacte, mais je permets d’ajouter quelques précisions basées sur ce que j’ai pu constater ou lire :

    – supprimer un post et le reposter après fait baisser le reach de manière dramatique (au même titre que d’éditer un post comme tu l’as justement dit). Supprimer un post ou une story envoie un signal négatif à Instagram, qui baissera le reach des posts suivants.
    -Instagram détecte maintenant facilement les personnes qui sont dans des engagement groups et pénalise ces comptes (donc ceux qui ont des likes « groupés » de toujours les mêmes personnes)
    – faire des posts sponsorisés : en mettant une fois de l’argent sur un post, on envoie un signal à Facebook qu’on est prêt à dépenser de l’argent ; le reach organique sera donc artificiellement baissé pour inciter à remettre de l’argent (« Comme il l’a fait une fois, il est sûrement prêt à redépenser de l’argent »)

    Comme je l’ai dit, ce n’est pas une science exacte ni permanente, mes remarques sont surtout basées sur ce que j’ai pu expérimenter avec mes comptes et ceux de mes clients. Bel article encore une fois !

    • Yves-Alexandre d'Ouradou 28 mars 2018 at 15 h 43 min - Reply

      Pour les engagement groups c’etait en effet la rumeur depuis debut janvier, j’ai donc beaucoup approfondi le sujet et il semblerai, apres maintenant pres de 4 mois que c’est en place, qu’il n’y ai pas de problemes avec ca (je le tiens de professionnels, des community managers, mais aussi des professionels de la vente sur reseaux sociaux qui creent des comptes de ce type, ainsi que d’influenceurs).

      Pour les posts sponsorises je n’ai, personellement, pas subit de baisse de visibilite apres avoir fais de la pub (10 euros par mois). Mais c’est possible, je vais me pencher sur les stats plus attentivement sur un avant apres pubs. (sachant que c’est complique d’etre sur etant donne que certains publications plaisent plus que d’autres… j’essaierai de faire un test sur une moyenne de publications)

      Je ne sais pas pour la suppression d’un post, pour l’edit d’un post je suis certain, mais la suppression je n’en ai pas vraiment entendu parle, et les quelques influenceurs a qui j’ai pu parle m’ont tous conseilles de supprimer et remettre un post plutot que de l’editer. (Sachant que le mieux c’est tres certainement de ne pas se planter des le depart! lol) Mais c’est bien possible, peut etre que la suppression est la meilleure de deux mauvaises solutions.

Leave A Comment